Navigation – Plan du site

The Bridge Poem

Donna Kate Rushin
Traduction de Paola Bacchetta et Jules Falquet
p. 41-44

Notes de la rédaction

Traduction de l'anglais (États-Unis) :  Paola Bacchetta et Jules Falquet.

Ce poème a été publié pour la première fois dans Anzaldúa, Gloria, Moraga, Cherríe, This Bridge Called My Back. Writings of Radical Women of Color. Watertown, MA : Persephone Press, 1981.

Texte intégral

The Bridge Poem

1I’ve had enough

2I’m sick of seeing and touching

3Both sides of things

4Sick of being the damn bridge for everybody

5Nobody

6Can talk to anybody

7Without me

8Right? 

9I explain my mother to my father my father to my little sister

10My little sister to my brother my brother to the white feminists

11The white feminists to the Black church folks the Black church folks

12To the ex-hippies the ex-hippies to the Black separatists the

13Black separatists to the artists the artists to the my friends’ parents…

14Then

15I’ve got to explain myself

16To everybody

17I do more translating

18Than the Gawdamn U.N.

19Forget it

20I’m sick of it.

21I’m sick of filling in your gaps

22Sick of being your insurance against

23The isolation of your self-imposed limitations

24Sick of being the crazy at your holiday dinners

25Sick of being the odd one at your Sunday Brunches

26Sick of being the sole Black friend to 34 individual white people

27Find another connection to the rest of the world

28Find something else to make you legitimate

29Find some other way to be political and hip

30I will not be the bridge to your womanhood

31Your manhood

32Your humanness

33I’m sick of reminding you not to

34Close off too tight for too long

35I’m sick of mediating with your worst self

36On behalf of your better selves

37I am sick

38Of having to remind you to breathe

39Before you suffocate

40Your own fool self

41Forget it

42Stretch or drown

43Evolve or die

44The bridge I must be

45Is the Bridge to my own power

46I must translate

47My own fears

48Mediate

49My own weaknesses

50I must be the bridge to nowhere

51But my true self

52And then

53I will be useful.

Le poème du pont

54J’en ai assez

55J’en ai marre de voir et de toucher

56Les deux côtés des choses

57Marre d’être le foutu pont pour tout le monde

58Personne

59Ne peut parler à personne

60Sans moi

61N’est-ce pas ?

62J’explique ma mère à mon père mon père à ma petite sœur

63Ma petite sœur à mon frère mon frère aux féministes blanches

64Les féministes blanches aux gens de l’église Noire les gens de l’église Noire

65Aux ex-hippies les ex-hippies aux séparatistes Noir-e-s les

66Séparatistes Noir-e-s aux artistes les artistes aux parents de mes ami-e-s…

67Ensuite

68Il faut que je m’explique

69À tout le monde

70Je fais plus de traductions

71Que les Maudites Nationes Unies

72Laisse tomber

73J’en ai marre

74J’en ai marre de compenser vos manques

75Marre d’être votre assurance contre

76L’isolement des limitations que vous vous imposez vous-mêmes

77Marre d’être la folle dans vos dîners de vacances

78Marre d’être la bizarre dans vos brunchs dominicaux

79Marre d’être la seule amie Noire de 34 individu·e·s blanc·he·s

80Trouvez une autre connection au restant du monde

81Trouvez quelque chose d’autre pour vous légitimer

82Trouvez un autre moyen d’être politique et branché·e

83Je ne serai pas le pont vers votre féminité

84Votre masculinité

85Votre humanité

86J’en ai marre de vous rappeler de ne pas

87Vous enfermer trop étroitement pour trop longtemps

88Je suis fatiguée de négocier avec votre pire moi

89Au nom de vos meilleurs moi

90J’en ai marre

91D’avoir à vous rappeler de respirer

92Avant que vous vous étouffiez

93Bouffon-ne-s

94Laissez tomber

95Etirez-vous ou noyez-vous

96Évoluez ou mourez

97Le pont que je dois être

98Est le Pont vers ma propre force

99Je dois traduire

100Mes propres peurs

101Médier

102Mes propres faiblesses

103Je dois être le pont vers nulle part

104Sauf vers mon vrai moi

105Et alors

106Je serai utile.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Donna Kate Rushin, « The Bridge Poem », Les cahiers du CEDREF [En ligne], 18 | 2011, mis en ligne le 26 juin 2012, Consulté le 23 juillet 2014. URL : http://cedref.revues.org/671

Haut de page

Droits d'auteur

Tous droits réservés

Haut de page