Navigation – Plan du site
Des domaines, des thèmes, des structures : une spécificité ?

L'histoire des femmes à Paris 7 – Denis Diderot

Louise Bruit et Gabrielle Houbre
p. 153-154

Texte intégral

  • 1  5 volumes dirigés par Georges Duby et Michelle Perrot. T.1 : L'Antiquité (dir. P. Schmitt Pantel), (...)

1Le cours fondateur organisé en 1973 par Michelle Perrot, Fabienne Bock et Pauline Schmitt Pantel a initié à Paris 7 un enseignement et des recherches qui ont débouché, d'une part sur la création du CEDREF, d'autre part sur la poursuite de recherches individuelles et collectives ainsi que la mise en place d'enseignements et de direction de travaux. La recherche sur l'histoire des femmes a notamment acquis une visibilité nouvelle grâce aux travaux et à l'activité éditoriale des unes et des autres. L'Histoire des femmes en Occident parue d'abord en italien chez Laterza puis chez Plon en 1991-1992, en fournit un exemple privilégié1. Une problématique des rapports de sexe se trouve dès lors introduite dans différents enseignements du Département d'histoire, en histoire ancienne, en histoire médiévale (Mireille Vincent-Cassy), en histoire de l'Afrique noire (Catherine Coquery-Vidrovitch).

2En 1994, est créée une maîtrise de conférences « Histoire des femmes, XIXe – XXe », selon le souhait de Michelle Perrot avant son départ de l'Université, poste sur lequel est nommée Gabrielle Houbre. Un premier cours : « Aux marges de la cité : les femmes et les jeunes », associe à nouveau histoire ancienne (Louise Bruit) et histoire contemporaine. Aujourd'hui, le cours d'histoire contemporaine met l'accent sur « Femmes et politique en France, 1789-1945 », tandis que l'histoire ancienne s'intéresse aux « Femmes, famille, société en Grèce ancienne ». Des maîtrises sont régulièrement soutenues sur des sujets concernant les différents domaines de l'histoire des femmes et du genre.

3En 3e cycle, un séminaire est animé depuis 1995-1996 par Régine Dhoquois (maîtresse de conférences en droit et sociologie) et Gabrielle Houbre dans le cadre de l'option pluridisciplinaire « Sexes et sociétés » du DEA « Sociétés occidentales, temps, espace, civilisations ». Il a porté jusqu'ici sur des thèmes pluriannuels susceptibles d'être abordés par des approches disciplinaires différentielles : « Les femmes et le temps », « Le corps des femmes » et « Femmes sous influence ».

4En 1996, un Groupe de Recherche en Histoire des Femmes (GREHF), a été fondé par Louise Bruit et Gabrielle Houbre, dans le cadre du Laboratoire « Sociétés occidentales », du Département d'histoire. Son premier objectif est d'offrir un pôle d'encadrement pour les étudiants préparant un 2e ou 3e cycle sur des sujets analysant les rapports de sexe à travers l'histoire. Plusieurs d'entre eux ont ainsi participé aux journées d'étude sur « Le corps des jeunes filles de l'Antiquité à nos jours » organisé à Paris VII en décembre 1998, en collaboration avec Christiane Klapisch-Zuber (directrice de recherches à l'EHESS) et Pauline Schmitt Pantel (professeur à Paris I). Un ouvrage élaboré à partir des communications entendues lors de ces deux journées d'études paraîtra en 2001 aux éditions Perrin.

5Enfin des contacts ont été pris avec le Département d'histoire de l'Université Fédérale Fluminense (UFF, Rio de Janeiro) pour l'établissement d'un projet de travail quadriennal. D'autre part, une rencontre franco brésilienne, co-organisée avec des universitaires brésiliens de l'UFF et de l'UFMG (Université fédérale de Minas Gerais, Belo Horizonte) autour du thème « Le corps des femmes. Époques moderne et contemporaine », s'est déroulée du 21 au 24 mai 2000 sous la présidence d'honneur de Michelle Perrot. Régine Dhoquois, Gabrielle Houbre, Pauline Schmitt Pantel y participaient du côté français.

Haut de page

Notes

1  5 volumes dirigés par Georges Duby et Michelle Perrot. T.1 : L'Antiquité (dir. P. Schmitt Pantel), t. II : Le Moyen-âge (dir. Christiane Klapisch-Zuber), t. III : XVIe-XVIIIe s. (dir.Natalie Zemon-Davis et Arlette Farge) t. IV : Le XIXe (dir. Geneviève Fraisse et Michelle Perrot) t. V : Le Xxe s. (dir. Françoise Thébaud).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Louise Bruit et Gabrielle Houbre, « L'histoire des femmes à Paris 7 – Denis Diderot », Les cahiers du CEDREF, 10 | 2001, 153-154.

Référence électronique

Louise Bruit et Gabrielle Houbre, « L'histoire des femmes à Paris 7 – Denis Diderot », Les cahiers du CEDREF [En ligne], 10 | 2001, mis en ligne le 25 septembre 2009, consulté le 17 août 2017. URL : http://cedref.revues.org/271

Haut de page

Auteurs

Louise Bruit

Histoire, Université Paris7-Denis Diderot

Gabrielle Houbre

Histoire, Université Paris 7-Denis Diderot

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Université Paris Diderot – Paris 7
  • Les cahiers de Revues.org